Style musical

Qui sont les adeptes
de musique hip-hop/rap?

ILS SONT PARMI LES PLUS JEUNES, en moyenne 36 ans, et 30 % sont des étudiants.

ILS SONT URBAINS… on les retrouve surtout à Montréal et en périphérie.

ILS SONT LES PLUS BRANCHÉS… ils favorisent l’Internet, le numérique, les réseaux sociaux et sont parmi ceux qui possèdent le plus d'équipements numériques.

ILS RESTENT FIDÈLES À LA TÉLÉVISION ET À LA RADIO POUR S'INFORMER DE MANIÈRE GÉNÉRALE… ils comptent aussi sur le bouche à oreille, de préférence aux journaux imprimés.

ILS FONT CONFIANCE À LEURS AMIS ET AUX RÉSEAUX SOCIAUX… et tiennent compte de leurs avis dans leurs décisions d'achat.

ILS SONT PARMI CEUX QUI ACHÈTENT LE MOINS… et ceux qui affirment le plus fortement ne pas acheter davantage en raison de la possibilité d'en obtenir gratuitement ailleurs.

Pistes marketing : 

Prioriser les activités dans les régions urbaines

Stratégies de marketing relationnel sur le web et présence vigoureuse sur les réseaux sociaux, sur Facebook et YouTube (créez votre propre chaîne, référencez-la, choisissez les bons mots-clés).

Alimentation des blogues spécialisés en hip-hop/rap et concours sur le web.

Publicités, entrevues et pistage à la radio et leur site web.

Présence sur les canaux de télévision spécialisés tels que Musique Plus et sur les webtélés.

Le marché potentiel pour le hip-hop/rap est de 1 266 000 personnes au Québec.

Leur fréquence d'assistance à des spectacles est proche de la moyenne des adeptes de touts les styles musicaux. Leur sélection de spectacles ayant un contenu MQF est, en proportion, moins élevée que cette moyenne. 

Leurs dépenses annuelles pour assister à des spectacles sont plus élevées que la dépense médiane générale, soit 150 $ comparativement à 100 $.

Par ordre de préférences, ils choisissent des spectacles de musique populaire (35 %), hip-hop/rap (30 %) et rock (30 %).

Ceux qui s’abstiennent d’assister davantage à des spectacles le justifient principalement par le manque de temps. Un peu plus du tiers mentionne aussi préférer la musique enregistrée et trouvent que les coûts d'entrée sont trop élevés, et ce, dans une proportion équivalente.

Moyenne Moyenne primaire *
Assiste à au moins 1 spectacle culturel peu importe la discipline / an 67,5 % 72,9 % 71,3 %
Assiste à au moins 1 spectacle de musique vocale / an 49,7 % 57,7 % 56,3 %
Proportion en MQF 52,6 % 59,7 % 56,5 %
Dépenses annuelles 100 $ 150 $ 150 $
Moyenne Moyenne primaire *
Ordre de préférence de la popularité des spectacles (MQF)
Populaire 23,1 % N/A Populaire 35,3  %
Rock 17,3 % N/A Hip hop/Rap 29,9  %
Adulte contemporain 12,5 % N/A Rock 29,8  %