Variations 2012-2015

Par groupe d’âge

Entre 2012 et 2015, l’écoute de musique de tous genres sur une base régulière a légèrement diminué, et ce, pour tous les groupes d’âge et dans toutes les régions du Québec.

Quant à l’écoute de musique québécoise francophone à une fréquence régulière, ainsi que la proportion de MQF au sein de l’écoute totale de musique, elles se sont maintenues au cours de cette période.

Parmi les véhicules d’écoute de MQF télévisuels pointés par les Québécois comme étant les plus souvent utilisés, les canaux généralistes ont enregistré la plus importante progression alors que les canaux spécialisés en musique ou en culture sont demeurés stables. Le choix d’Internet comme principal véhicule d’écoute a connu une évolution, passant de 4% à 15%. Utilisés de façon marginale en 2012, les sites web de stations de radio conventionnelles et les plateformes d’écoute en continu (« streaming ») ont doublé. La télévision et la radio uniquement sur le web se sont quant à elles maintenues. Et YouTube a connu la plus grande diminution (-11 points de pourcentage) en demeurant toutefois , et de loin, la plateforme la plus souvent utilisée sur le web pour écouter de la MQF.

L’écoute de la musique au moins presque chaque semaine

La proportion de Québécois écoutant de la musique de tous genres presque chaque semaine et plus, a diminué entre 2012 et 2015, et ce, pour tous les groupes d’âge, mais de façon un peu plus marquée pour le groupe des 35-44 ans ainsi que pour les 65 ans et plus.

Évolution de la fréquence d’écoute de la musique (quels que soient le genre et la langue) au moins presque chaque semaine

Comparatif par région


L’écoute de la MQF au moins presque chaque semaine

Entre 2012 et 2015, la proportion de Québécois s’adonnant à l’écoute de MQF sur une base régulière – soit presque chaque semaine ou plus - est demeurée plutôt stable dans l’ensemble (-2 points de pourcentage), mais a évolué très différemment selon le groupe d’âge.

Les 13-17 ans ont été proportionnellement plus nombreux à écouter de la MQF fréquemment en 2015, avec une progression de 11 points de pourcentage, atteignant ainsi un niveau comparable à celui enregistré pour la population totale.

Évolution de la fréquence d’écoute de la MQF au moins presque chaque semaine

À l’inverse, les 18-24 ans ont manifesté un intérêt beaucoup moins marqué pour l’écoute de MQF en 2015, avec une baisse de 11 points de pourcentage faisant d’eux le seul groupe chez qui moins d’un individu sur deux (48%) s’adonne maintenant à l’écoute de MQF sur une base régulière.

Comparatif par région


La plateforme ou le support d’écoute de MQF nommé comme le plus souvent utilisé

Internet

En tant que véhicule pointé comme étant le plus utilisé pour l’écoute de MQF, Internet a plus que triplé entre 2012 et 2015, passant de 4% à 15%.

L’âge est un facteur important dans cette progression de l’Internet entre 2012 et 2015 : la plus grande variation à la hausse a été observée chez les plus jeunes (+28 points de pourcentage chez les 13-17 ans) alors qu’à l’inverse, certains individus se sont détournés de l’Internet chez les plus vieux (-4 points de pourcentage chez les 65 ans et plus).

Évolution de l’Internet comme plateforme d’écoute de MQF nommée comme la plus souvent utilisée

Comparatif par région


YouTube

En 2015, les Québécois sont moins nombreux qu’en 2012, en proportion, à s’en remettre principalement à YouTube pour écouter de la MQF sur Internet (-11 points de pourcentage). Malgré une baisse en 2015, YouTube continue de dominer au niveau de l’écoute de MQF sur Internet, alors que 62% des Québécois affirmant utiliser le web le plus souvent pour écouter de la MQF, privilégient ce service à tous les autres supports web mentionnés.

En trois ans, YouTube, en tant que véhicule privilégié d’écoute de MQF sur Internet, a perdu du terrain pour toutes les strates de la population, sauf chez les 45-54 ans et les 55-64 ans.

Évolution de YouTube comme plateforme web nommée comme la plus souvent utilisée pour l’écoute de MQF

Chez les 55-64 ans, qui étaient les moins enclins à privilégier YouTube pour écouter de la MQF sur Internet en 2012, une progression de 9 points de pourcentage a été observée sur trois ans, la proportion s’établissant à 53% en 2015.

Comparatif par région


Les services d’écoute en continu

En 2015, la proportion de Québécois pointant les services d’écoute en continu (« streaming ») comme véhicule le plus souvent utilisé sur le web pour écouter de la MQF est plus élevée qu’en 2012 (+7 points de pourcentage). Malgré la hausse observée, les Québécois demeurent encore peu nombreux, en proportion, à privilégier cette plateforme pour l’écoute de MQF (12% en 2015).

À ce titre, la tranche des 13-17 ans a enregistré une forte hausse du taux d’utilisation du streaming en tant que principal véhicule d’écoute de MQF sur le web, lequel est passé de 1% en 2012 à 16% en 2015.

Évolution des services d’écoute en continu ("streaming") comme plateforme web nommée comme la plus souvent utilisée pour l’écoute de MQF

D’autre part, 29% de la population a mentionné en 2015 que le streaming, même s’il n’est pas le moyen privilégié, est une des plateformes qu’ils utilisent pour l’écoute de la MQF.

Comparatif par région


L’album physique ou le téléchargement de fichiers musicaux

Lorsqu’invités à identifier le support qu’ils utilisent le plus souvent pour écouter de la MQF en 2015, les Québécois sont moins nombreux, en proportion, à pointer les albums physiques ou le téléchargement de fichiers musicaux qu’en 2012 (-7 points de pourcentage).

Cette baisse s’observe dans presque tous les groupes d’âge, et tend à diminuer en importance plus l’âge augmente.

L’écart le plus marqué entre les deux années étudiées se retrouve dans le groupe des 18-24 ans, avec une baisse de 16 points de pourcentage.

Évolution de l’album physique ou du téléchargement de fichiers musicaux comme support le plus souvent utilisé pour l’écoute de MQF

Seul le groupe des 65 ans et plus a connu une hausse à cet égard entre 2012 et 2015 (+11 points de pourcentage), bien que cette tranche d’âge demeure celle comptant, en proportion, le moins d’adeptes des albums physiques ou du téléchargement de fichiers musicaux comme principal support d’écoute de MQF.

Comparatif par région


La radio

Les Québécois s’adonnant à l’écoute de musique québécoise francophone optent le plus souvent pour la radio, comme mode d’écoute, dans une proportion de 53% en 2015, alors qu’ils étaient 60% à privilégier ce support trois ans plus tôt.

Parmi les Québécois s’adonnant à l’écoute de MQF à la radio, une proportion plus grande privilégie la radio commerciale, soit 70% en 2015 par rapport à 61% en 2012.

Les proportions de Québécois optant davantage pour l’écoute de MQF sur les ondes des radios communautaire, universitaire ou publique sont, quant à elles, en légère baisse.

Évolution de la radio commerciale comme véhicule radiophonique nommé comme le plus souvent utilisé pour l’écoute de MQF

Parmi les différentes tranches d’âge, les 13-17 ans sont proportionnellement plus nombreux en 2015 qu’en 2012 à se tourner plus souvent vers la radio commerciale que vers les autres véhicules radio lorsqu’ils écoutent de la MQF (+26 points de pourcentage). Ils rejoignent ainsi le niveau moyen de l’ensemble de la population à cet égard. Les 55-64 ans et les 65 ans et plus suivent ensuite avec des augmentations de 19 et 22 points de pourcentage respectivement entre 2012 et 2015. À l’inverse, la tranche des 18-24 ans a enregistré une baisse de 11 points de pourcentage à ce titre, obtenant le plus bas niveau enregistré parmi tous les groupes d’âge (55%).

Comparatif par région


Les canaux généralistes

En 2015, 48% des Québécois indiquent écouter de la MQF à la télévision. De ce groupe, une proportion de 39% opte le plus souvent pour les canaux généralistes pour s’y adonner, ce qui représente une hausse de 12 points de pourcentage par rapport à 2012.

À ce titre, la plus importante variation entre 2012 et 2015, soit une hausse de 30 points de pourcentage, est attribuable au groupe des 35-44 ans, soit celui qui faisait le moins appel à ce type de canaux pour l’écoute de MQF sur support télévisuel en 2012.

Évolution des canaux généralistes comme support télévisuel nommé comme le plus souvent utilisé pour l’écoute de MQF

Note : sur cette question, compte tenu de la faible taille de l’échantillon de répondants pour les groupes d’âge 13-17 ans et 18-24 ans, les résultats doivent être interprétés avec prudence.

Comparatif par région