Variations 2012-2015

Par groupe d’âge

Pour s’informer de manière générale, plus d’un Québécois sur deux utilise les journaux imprimés en 2015 alors qu’ils étaient 68% à le faire en 2012. Le recours à la radio et à la télévision conventionnelles pour s’informer est en baisse, mais ces médias demeurent les sources d’information les plus populaires en 2015.

Du côté des médias numériques, les réseaux sociaux sont en hausse en 2015 et sont le canal d’information numérique le plus populaire. Les journaux en ligne, les sites web de nouvelles et les sites web de radio conventionnelle sont moins populaires, mais gagnent tout de même du terrain auprès des Québécois, alors que les sites web des stations de télévision restent au même niveau qu’en 2012.

L’utilisation de Facebook de manière générale est en hausse en 2015 et rejoint trois Québécois sur quatre. Twitter est également en hausse, mais suit loin derrière rejoignant que 21% des Québécois en 2015.

Plus de la moitié des Québécois possèdent un téléphone intelligent en 2015 alors qu’ils étaient 41% à en être propriétaire en 2012. 43% des Québécois détiennent une tablette électronique en 2015, un bond de 18 points de pourcentage par rapport à 2012.

Les sources traditionnelles utilisées pour s’informer

Les journaux imprimés

En 2015, pour s’informer de manière générale, un Québécois sur deux (50%) consulte les journaux imprimés  sur une base régulière, soit au moins presque chaque semaine, ce qui représente une baisse de 18 points de pourcentage par rapport à 2012.

À cet égard, une baisse s’observe surtout chez les plus jeunes, soit les groupes composés des 13 à 34 ans, lesquels étaient déjà moins enclins à utiliser ce support d’information en 2012.  

Quant aux plus âgés, ils s’en remettent encore dans une large mesure aux journaux imprimés pour s’informer sur une base régulière en 2015, malgré une légère baisse en trois ans.

Évolution de l'utilisation des journaux imprimés au moins presque chaque semaine pour s'informer de manière générale

Comparatif par région


Les magazines imprimés

Autre média imprimé, le magazine est le mode d’information traditionnel ayant perdu le plus de terrain en trois ans, étant utilisé couramment par 21% des Québécois en 2015, comparativement à 45% en 2012, ce qui équivaut à une baisse de plus de moitié.

Évolution de l'utilisation des magazines imprimés au moins presque chaque semaine pour s'informer de manière générale

Comparatif par région


Les autres sources traditionnelles

La radio conventionnelle ou par satellite, ainsi que la télévision conventionnelle, par câble ou par satellite sont les deux supports d’information utilisés le plus fréquemment, mais ils ont vu leur popularité décroître légèrement, étant consultés en 2015 par 65% et 80% des Québécois respectivement, comparativement à 71% et 86% trois ans plus tôt.

Comparatif par région


Les sources numériques utilisées pour s’informer

Les médias sociaux

Dans l’univers numérique, les médias sociaux sont le mode d’information ayant gagné le plus en popularité en trois ans, étant utilisés pour s’informer au moins presque chaque semaine par plus de la moitié des Québécois (56%) en 2015, comparativement à une proportion de 41% en 2012.

Les hausses les plus fortes, à ce titre, sont observées chez les plus âgés, soit les 55-64 ans et les 65 ans et plus, lesquels demeurent néanmoins les groupes de la population consultant le moins ce support d’information sur une base régulière.

Évolution de l'utilisation des médias sociaux au moins presque chaque semaine pour s'informer de manière générale

L’utilisation courante des réseaux sociaux pour des fins d’information augmente également chez les plus jeunes, soit les 13-17 ans et les 18-24 ans, mais de façon moins marquée puisque ces deux groupes d’âge comptaient déjà les plus fortes proportions d’utilisateurs de ce média comme support d’information en 2012.

Comparatif par région


Les autres sources numériques

La proportion de Québécois optant pour les journaux en ligne est passée de 31% à 39%, alors que celle des sites web de nouvelles s’est établie à 46%, en hausse de 10 points de pourcentage.

Les sites web de radio conventionnelle, pour leur part, ont connu une légère croissance, étant utilisés couramment par 20% des Québécois en 2015, comparativement à 17% trois ans plus tôt.  

Les sites web des stations de télévision conventionnelle sont restés stables à 23%.

Encore utilisés de façon marginale pour des fins d’information, les blogues ainsi que la radio et la télévision diffusées sur le web uniquement ont gagné quelques points de pourcentage en 2015, alors que les magazines en ligne sont restés au même niveau qu’en 2012.

Comparatif par région


Les médias sociaux utilisés de manière générale

Facebook

Lorsqu’interrogés sur leur utilisation des médias sociaux, 76% des Québécois mentionnent consulter Facebook sur une base courante en 2015 - c’est-à-dire au moins presque chaque semaine -, ce qui en fait le réseau social le plus populaire au Québec, avec une augmentation de 23 points de pourcentage par rapport à 2012.

Cette montée en popularité s’explique surtout par l’augmentation spectaculaire de la proportion d’utilisateurs de ce réseau social chez les plus âgés, soit les moins enclins à visiter Facebook sur une base régulière en 2012. En effet, les 55-64 ans et les 65 ans sont responsables de hausses de 35 et 44 points de pourcentage entre 2012 et 2015, atteignant des proportions de 73% et 65% respectivement.

Évolution de l'utilisation de Facebook au moins presque chaque semaine

Les  plus jeunes, déjà grands utilisateurs de Facebook, se sont soit maintenus au même niveau (88% pour les 18-24 ans) ou ont diminué légèrement l’utilisation de ce média social (de 90% à 86% pour les 13-17 ans) entre 2012 et 2015.

Comparatif par région


Twitter

Loin derrière Facebook, Twitter a tout de même vu sa proportion d’utilisateurs québécois réguliers doubler entre 2012 et 2015, passant de 9% à 21%.

Une hausse à ce titre est observée entre 2012 et 2015 pour tous les groupes d’âge étudiés, avec un écart plus marqué chez les plus vieux, et plus particulièrement pour le groupe des 65 ans et plus, qui a vu sa proportion d’utilisateurs réguliers de Twitter tripler en trois ans, passant de 3% à 10%.

On note cependant que la proportion d’utilisateurs de Twitter diminue au fur et à mesure que l’âge augmente.

Évolution de l'utilisation de Twitter au moins presque chaque semaine

Comparatif par région


Les appareils

Plus de la moitié des Québécois sondés (52%) ont indiqué posséder un téléphone intelligent en 2015. Il s’agit d’une augmentation de 11 points de pourcentage par rapport à 2012.

La proportion de Québécois possédant un téléphone intelligent a augmenté dans tous les groupes d’âge, mais plus fortement chez les 18-24 ans et les 25-34 ans, alors que des hausses de 25 et 30 points de pourcentage ont été enregistrées, portant les proportions d’usagers à 84% et 78% respectivement. Ces deux groupes d’âge comptaient pourtant déjà les plus importantes proportions de propriétaires de téléphone intelligent en 2012.

Bien que moins populaire, le taux de Québécois détenant une tablette offrant un accès à Internet a augmenté fortement entre 2012 et 2015, passant de 25% à 43%.

Des augmentations à ce titre ont été observées dans tous les groupes d’âge, mais avec des écarts plus marqués pour les 55-64 ans et les 65 ans et plus, qui ont vu leurs résultats doubler en trois ans, atteignant des proportions de 41% et 42% respectivement. Ces deux tranches d’âge comptaient toutefois les plus faibles niveaux de possesseurs de tablette en 2012.

Comparatif par région